mercredi 2 janvier 2013

Les portes entre deux années



Une nouvelle année commence, une nouvelle vie s’ouvre à nous. Des croyances populaires à Abidjan suggèrent qu’entre le dernier jour de l’année écoulée et le premier jour de l’année qui s’annonce, des portes s’ouvrent pour réunir tous les mondes, ainsi les revenants, les êtres surnaturels, les entités spirituelles,  peuvent profiter à nouveau de la vie, et du monde des Humains.

il arrive souvent, dans les endroits chauds d’Abidjan, et tout particulièrement à la rue princesse de Yopougon, dans le tumulte et l’effervescence des fêtes de fin d’année, de faire des rencontres insolites.

Tous ceux qui aiment les plaisirs d’une vie de fêtes, ceux qui n’ont pas oublié la chaleur des nuits Abidjanaises, les frissons des rencontres faciles et vite conclues, tous ceux qui apprécient la débauche et la luxure, se déverse dans la Ville d’Abidjan et se mêlent aux humains.

Entre deux années, tout le monde est à la joie, les revenants et autres entités, aussi. Et parmi les belles aux formes aguicheuses se trémoussant sur les pistes de danse, certaines sont des sirènes, des Mami wata, profitant à nouveau d’une nuit de folie.
Nombreux sont les hommes qui ont ainsi passé des réveillons inoubliables avec des beautés qui ont disparues au petit matin.

Pour certain, se sont des bourgeoises qui s’offrent ainsi d’agréables parenthèses sexuelles, donnant faux noms et jouant les mystérieuses pour déconcerter leurs aimants d’un soir et garantir ainsi leur anonymat.

Mais, pour les amoureux de mystères et de surnaturels, ce sont les prétendues portes séparant les différents mondes qui laissent sortir ces belles de nuits pour une parenthèse de joie, de débauche, de séduction.

J’ai une bonne collection de ses histoires de rencontres insolites, incluant Mami Wata et d’autres êtres surnaturels, je vous les raconterais la prochaine fois.

Car bien qu’étant une déesse adorée et vénérée dans tout le golf de guinée et même au-delà, Mami wata est aussi assimilé à la légèreté sexuelle, protectrice des prostituées et des femmes aux mœurs légères, séductrice et dévoreuse d’homme.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire