vendredi 14 décembre 2012

Mamy Wata, Les légendes urbaines

Mamy Wata, cette divinité qui trouve son origine dans les profondeurs de l'Afrique, à l'instar des cultes, des légendes et des pratiques qu'elle à inspirer, est profondément ancrée dans la vie des Africains, modernes, urbaine.


Le plus étonnant avec Mamy Wata, c’est qu’elle a pu traverser les époques, se renouvelant et s’adaptant, gardant toujours une place de choix dans le cœur de ses adeptes.
Depuis l’ancienne Egypte  en fin pour certain, en passant par la période de la traite négrière et maintenant dans l’Afrique moderne des grandes villes cosmopolites, elle n’a cesser d' etre présente et fortement présente dans les villes modernes africaines, et plus spécialement à Abidjan, 
.
Dans cette Afrique des nouvelles technologies, connecté au reste du monde, Mamy Wata, la déesse est de plus en plus perçue comme un mythe, trop souvent elle est le personnage centrale de légende urbaine.
Des légendes urbaines riches et colorées, ou Mamy Wata est dépeinte sous des angles variés.

Elle est devenue, l’archétype de la femme fatale, belle et séductrice, qui séduit les hommes et les transforme en esclaves sexuelles. 
Ou encore  la femmes riche et belle et jalouse qui s’éprend d’un amour inconditionnel et punit atrocement l’homme qui la trompe.
Ou encore, à l’instar de dame sabot, une belle de nuit qui punie, l’homme volage qui ose le séduit

Mamy Wata, toujours, dans son rôle de protectrice de la famille et de l’amour, châtie les hommes en une sorte de revanche des femmes contre les abus des hommes
Je vous raconterais au fur et mesure les légendes urbaines que  j’ai collecté. Certaines de ces récits, pour les personnes qui me les ont rapportés, sont plus proche de faits réelles et loin d’être des légendes urbaines.


http://www.boosterblog.com











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire