mercredi 5 décembre 2012

Mamy Wata, la nouvelle Isis

Les origines de Mamy wata comme je le disais dans un article ultérieur, sont diversement appréciées, et certains font de Mamy Wata, la conception moderne et africaine de la  Déesse Isis.
Dans ce cas, la Mamy wata serait antérieur au 15 éme siècle, et la Mamy Wata actuelle serait l'évolution du culte d'une divinité beaucoup plus ancienne, et donc très loin d’être une simple allégorie.
Mamy Wata est la nouvelle Isis, ou plutôt  Mamy Wata n'est que le nom nouveau, la conception nouvelle, de la déesse Isis.
Parlons un peu d’Isis.
Isis occupe une place importante dans le panthéon de Dieux Égyptiens  elle est la femme d'Osiris et la mère de Horus.Isis incarne à la fois le monde réel et l'au delà  elle est à la fois Déesse des morts et Déesse maternelle et de la famille.
Isis possède de grands pouvoirs magiques qui lui ont permis de sauver Osiris, elle est guérisseuse et protectrice des enfants, ayant fait revenir son mari du royaume des morts, elle est protectrice des morts.
Isis est aussi Déesse de l'amour quand elles est associée est Hathor sous le nom de Hezat.
En effet dans un nouveau combat entre son fils Horus et Seth, elle est décapité par son fils qui s'irrite de sa compassion pour leur ennemi Seth. Alors Thot sous l'ordre de Ra lui greffe une tète de vache qu'elle transforme en tète humaine pour devenir la Déesse de l'amour, Isis-Hathor.
Une assimilation logique puisque les domaines d'interventions des deux Déesse sont voisins et complémentaires. A hathor, l'amour, l'érotisme, le plaisir et la joie; à Isis les rôles de mère et d'épouse.
Elle peut également prendre la forme d'un serpent en plus de ses autres représentations.
D'Isis à Isis-Hathor, on retrouve l'essentiel des caractéristiques de Mamy wata, son statut d'hybride, entre deux mondes, celui des vivants et des morts, entre la terre et la mer.
On retrouve aussi la guérisseuse, la mère, la Déesse de l'amour, la séductrice, la luxurieuse, et le serpent souvent  associer à Mamy wata..
L’élément nouveau est la sirène, la mi-femme, mi-poisson, qui est sa nouvelle représentation, mais son apparition de le nouveau culte de la Déesse Isis serra l'objet d'un autre billet.

Et pour conclure le nom Mamy wata, serait dans ce cas dérivé de Maa Uati

1 commentaire:

  1. Bonjour, merci pour ce billet; en effet le synchrétisme entre mamy wata et isis est évident; j'ajouterais que l'on peut également la rapprocher de la shakti, le principe féminin actif indien, symbole de puissance

    RépondreSupprimer