jeudi 29 novembre 2012

Mamy wata, les origines: La Mère des eaux

mami wata 


Mamy Wata ou Mami watacette déesse, cet esprit des eaux, c'est selon les régions , est présente dans les mythes et la culture de tous les peuples de l'Afrique de l'ouest.

Beaucoup, vont plus loin, en voyant dans la culture noir des Amériques, une présence affirmée de Mami wata.
Mais comment, et ou est née Mamy wata ou Mami wata?

Pour répondre à cette  question, plusieurs thèses s'affrontent, mais dans cet article nous ne parlerons que de mamy wata, mother of water, les autres thèses seront exposer dans les post suivants.

Pour les tenants de cette thèse, le mythe de mamy wata serait apparu dans sa représentation actuelle au cours du 15 ème siècle avec les premiers européens sur les cotes ouest africaines.

Son nom serait la déformation de Mother of Water par nos amis ghanéen. Car mamy wata est avant tout chose un esprit des eaux et tout le monde est d'accord pour designer la mer comme le lieu de naissance et le sanctuaire principale .

Le fait qu'un culte d'une divinité des eaux se répande en même temps que l'arrivé des européens, n'est pas fortuit.

Les caractéristiques physiques de Mamy wata : elle est une femme d'une beauté extraordinaire, mi femme, mi poisson, une sirène. A cela s'ajoute d'autres traits pour le moins curieux, elle est de teint clair, elle a de long cheveu qui traînent sur son dos, des traits fins. des caractéristiques qui ne sont pas du tout africain.

Ce qui fait dire à certains que mamy wata serait apparu avec les européens, ou du moins mamy wata serait une allégorie de l'arrivée de ces européens.
Elle reflète ces européens, et représente la fascination qu' ils ont inspiré aux africains, de même que la peur qu'ils suscitaient.

Mamy wata est source de richesse, elle rend riche ses adorateurs qui sont prêts à lui sacrifier un être proche et chère. Au 15 ème siècle; on voit facilement à quoi cela fait allusion.

En conclusion, l'un des mythes les plus populaires d’Afrique serait née de l'intrusion des européens sur les cotes africaines. Des bouleversements qui ont suivit, est apparu Mamy wata.

De plus, le mythe n'a cesser d'évoluer, pour prendre à l'ére moderne dans les capitales africaines une nouvelle tournure.